lundi 6 mai 2013

Bonne ou mauvaise nature ?


           De façon très manichéenne, nous pourrions dire que les actions de l’homme sont tiraillées entre deux pôles, deux attirances, ainsi que Baudelaire l’a écrit dans son journal intime : « Il y a dans tout homme, à toute heure, deux postulations simultanées, l'une vers Dieu, l'autre vers Satan. L'invocation à Dieu, ou spiritualité, est un désir de monter en grade ; celle de Satan, ou animalité, est une joie de descendre.». Dans cette optique, l’homme peut commettre le Bien ou le Mal selon le principe du libre arbitre : ce sont des individus semblables –c’est-à-dire des êtres vivants appartenant à la même espèce : l’Humanité- qui ont écrit la Déclaration universelle des Droits de l’Homme et qui ont construit les chambres à gaz. (suite de l'article)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire