dimanche 25 août 2013

J'écris pour (ne pas) vous faire chier

On n’écrit jamais pour soi. Aphorisme certes contestable, mais qui interroge la nature même de la littérature. Est-ce une masturbation, sans finalité d’autre que de satisfaire son propre plaisir, ou une relation charnelle, que nous pourrions qualifier assez naïvement de généreuse ? (suite de l'article)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire