mardi 13 août 2013

Soleil estival



             Je marche lourdement sur cette large allée, entourée de part et d’autres d’immeubles massifs, dont les pierres colossales réverbèrent la lumière cinglante du soleil. Chacun de mes pas s’écrase sur un lit de graviers, si bien que ma marche, lente et grave, semble marquer un tempo implacable, accompagnée du bruit de l’écoulement de l’eau d’un bassin que j’aperçois en contrebas, et par moments du son strident qu’émettent les criquets. (suite de l'article)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire