dimanche 15 septembre 2013


Automatisme et conscience

L’automatisme consiste en l’accomplissement d’une action de façon machinale, voire mécanique. Comme l’étymologie l’indique, un acte est automatique dès lors qu’il se meut de lui-même, c’est-à-dire qu’il s’effectue indépendamment de la volonté humaine (Bergson en parle dans son texte lorsqu’il évoque les actions qui « cesse[nt] d’être spontané[es] »), et n’implique pas la conscience du sujet, ce qui signifie qu’opérant un geste automatique, le sujet ne détient pas de conscience réfléchie de ce geste. (suite de l'article)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire