dimanche 29 septembre 2013

Peut-on aimer la vérité sans la connaître? 


« Tu ne mentiras point », déclare la célèbre maxime issue des dix commandements. Par cette injonction, la Bible ne demande pas à l’individu de connaître la vérité –ou de dire la vérité, ce qui suppose qu’il la connaisse au préalable-, mais de ne pas la trahir en travestissant ou en occultant une vérité dont il est conscient. Nuance majeure, en cela qu’elle semble signifier que nous sommes assujettis à la valeur de vérité, sans toutefois détenir ce que nous nommons communément « la vérité absolue ». (suite de l'article)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire