dimanche 6 octobre 2013

Du scepticisme à la solitude, en passant par le solipsisme


                Doutant de tout, je me découvre. Traversée jouissive, nous libérant des affres du scepticisme à l’égard de la transcendance, et nous invitant à nous blottir dans le refuge de l’immanence de notre moi –encore faut-il savoir qui donc est ce moi. Cependant, me voilà face à moi-même, exclusivement, sans que nul élément extérieur aux bordures de mon statut de « Je » souverain ne puisse être considéré comme indubitable. (suite de l'article) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire