dimanche 27 octobre 2013

L'Histoire, cette supercherie que nous chérissons tant! 

L’essence d'une chose, ainsi que l’expliquait Spinoza dans la première partie de l’Ethique, enveloppe l’existence de cette dernière. Ce n’est donc rien d’autre que la cause ontologique de l’existence de cette dernière. De fait, l’homme, se questionnant sur sa propre essence, est nourri par le rêve d’un dépassement de son existence. Plonger aux racines de son Etre, déceler les causes ontiques qui le déterminent, voilà les enjeux de l’ontologie anthropologique. Nous comprenons dès lors pourquoi comprendre l’homme, si tant est que nous puissions le comprendre sans le réifier, l’occulter, ou le travestir, revient à définir une nature humaine. (suite de l'article)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire