jeudi 10 octobre 2013

O comme Objet

        Au même titre que le Bien et le Mal, le Vrai et le Faux, le Beau peut –ou du moins semble-t-il le pouvoir de façon légitime- être considéré comme un concept, dépendant de conditions contingentes, historiques et sociales. Le Beau grec ne partage rien en commun (ou presque) avec le Beau germanique, qui porte pourtant le même signifiant. (suite de l'article)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire